Semaine de la Santé Mentale 2016

Egon Schiele

Comme chaque année à la même période, c’est la semaine d’Information Sur la Santé Mentale.

Une occasion de découvrir ou redécouvrir ce qu’est la maladie psychique,  ses conséquences et les diverses formes de prises en charge.

Cette année, la semaine en durera 2 !

Chaussez vos baskets ! Rendez-vous du 14 au 27 mars 2016 pour parler d’un lien que l’on fait encore trop peu : celui du corps et de l’esprit ! Cette 27ème édition nous propose d’associer Santé Mentale et Santé Physique !

Le vieil adage « Un esprit sain dans un corps sain » est mis en lumière.

Si  la maladie psychique est communément décrite comme celle qui ne se voit pas, elle n’en reste pas moins sans conséquences sur les plans moraux, cognitifs, sociaux et physiques : perte d’attention, de concentration, troubles de l’humeur, de la mémoire, tremblement, isolement, perte d’emploi…et j’en passe les meilleurs !

Pire encore, la maladie psychique implique des traitements lourds, mais nécessaires, pouvant être la cause d’autres effets négatifs sur le corps comme des troubles digestifs, une prise de poids, une plus grande fatigabilité,…

Pas étonnant que la pathologie psychique soit reconnue comme un handicap depuis la loi du 11 février 2005 sur « l’égalité des chances ». On estime en général la proportion de français touché ou qui sera touché à 1 sur 5..le mal du XXIème siècle ?

Il faut comprendre que l’individu dans son rapport à lui-même et à sa conception du monde est bousculé : l’estime, la confiance ou l’affirmation, tout autant que le corps moteur et somatique.

Alors que j’étais encore étudiant en psychologie, je me rappelle d’une de mes référente de stage qui m’expliquait : « quand tu rencontres une personne qui se dit dépressive, demande lui si elle a des problèmes de dos. Dans 90 % des cas, ce sera le cas ! En parallèle de la prise en charge, oriente là vers un kiné ! »

J’y crois, pour l’avoir expérimenté !  Je pense que le psychologue devrait travailler plus en lien avec le kiné, l’ostéo ou le sophrologue du quartier car le corps et l’esprit sont liés. Impossible de soigner l’un sans l’autre, les deux interagissent tels des vases communiquants ?

Le stress d’un examen ne vous donne-t-il pas des maux de ventre ?

Comment vous sentez vous après votre jogging ? Où votre atelier de poterie ?

RESSOURCEÉ…et Plein de VITALITEÉ !

C’est aussi tout l’intérêt et l’enjeu de l’art-thérapie ainsi que que de la psycho positive. Les deux ont la caractéristique d’impliquer l’esprit tout autant que le corps dans la prise en charge du patient. En art thérapie, par la pratique artistique. En psychologie positive, les effets de la pratique sportive ou celle de la pleine conscience ont fait l’objet de nombreuses études et sont souvent prodiguées dans le suivi du patient.

Il vous reste encore quelques jours pour découvrir ce lien inévitable du corps et de l’esprit : je vous invite à consulter le site de la semaine de la santé mentale : www.semaine-sante-mentale.fr pour découvrir ce qui s’organise  près de chez vous !

En Yvelines par exemple, la ville de Conflans Saint Honorine présente des ateliers de Sophrologie, de Yoga et de Relaxation. Le Vésinet expose les travaux d’art thérapie de patients de la Clinique Villa Des Pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *