Plaidoyer pour une Éducation Positive : Steiner, Montessori…ou la mise en pratique de l’éducation positive ?

Quel lien peut réunir selon vous « Mister What’Else » (Georges Clooney), les Fondateurs de Google et d’Amazon  ou les princes William et Harry ? …

Ils seraient tous des élèves MONTESSORI !

Les pédagogies alternatives seraient-elle un gage de réussite réservé à une élite ?

Réussite oui : la méthode Steiner-Waldorf annonce des taux de réussite au bac supérieurs à la moyenne nationale, de plus de 85 % ! Quand les écoles MONTESSORI parlent de meilleures capacités d’adaptation de leurs élèves dans un cursus scolaire classique et dans la société !

Des écoles de la vie ?

Pas étonnant aujourd’hui de compter 20 000 élèves au sein des écoles alternatives en France et mon petit doigt me dit qu’avec les évènements qui font l’actualité, ce chiffre ne va pas cesser de croitre !

Mais pourquoi l’éducation nationale ne s’attarde pas d’avantage sur ces méthodes qui semblent bien faire leur preuve.

Si les courants théoriques sont différents, l’éducation proposée dans ces modèles favorise la découverte, l’autonomie et l’apprentissage par le plaisir tout en respectant le rythme de chaque enfant. Exit bons points et bonnet d’Ane !

Pour resituer le contexte, la pédagogie MONTESSORI, la plus rependue dans le monde, adapte les outils pour les enfants. Le choix de l’activité est laissé librement à l’enfant qui expérimente et se voit valoriser. La pédagogie STEINER axe sa méthodologie sur la construction d’une relation de confiance avec l’enfant, considéré dans son individualité : échanges parents/professeurs importants, absence de note, évaluation annuelle sur les points forts et les points faibles de l’enfant… Une méthode qui a d’ailleurs fait ses preuves auprès d’enfants en difficultés. 

Pour résumer et vous l’aurez compris, Valorisation par l’expérience, Valorisation des compétences, Valorisation des Savoir,… Bien Être et Epanouissement de l’enfant composent le cœur de ces deux pédagogies… Loin des dictats actuels de notre bon vieux système scolaire.

Si l’Education Positive, dont on clame les bienfaits dans nos librairies se définit comme un ensemble de méthodes « permettant d’améliorer l’état de bien être des élèves et de développer les compétences de bien être, d’épanouissement et de fonctionnement optimal des enfants, des adolescents et des étudiants » (Illona BONIWELL, février 2013) alors peut être que STEINER et MONTESSORI sont des modèles précurseurs et/ou inspiré d’une éducation positive ? A mettre en pratique à coup sûr !

En attendant que l’éducation ne se réveille, Parents, comblez les brèches et faites comme papapsotive.fr : valoriser ce que l’enfant sait faire, Aidez le à découvrir, à ressentir, à observer et apprenez lui que l’échec n’est qu’une source d’enrichissement personnel ! Bref, Relisez ROUSSEAU  et redonnez à votre enfant le plaisir d’apprendre !!!

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *